Err

Cabinet de psychologie et de psychothérapie à Grenoble
  •  
  •  

La perversion narcissique

La notion de perversion narcissique est à la mode depuis quelques années.

On trouve de plus en plus de livres sur ce sujet. Des auteurs comme Racamier, Eiguer,

 Hurni et Stoll décrivent très bien cette pathologie, mais on trouve des ouvrages plus

 faciles d'accès aux non-psychologues avec Hirigoyen, Nazare-Aga, par exemple...


Tout d'abord il faut différencier la manipulation de la perversion narcissique. Tout un

chacun utilise la manipulation au cours de sa vie... ne serait-ce que pour influencer

l'autre à bien vouloir nous accompagner au cinéma, pousser son enfant à gouter ce

nouveau plat..etc etc. La manipulation fait partie de notre vie et des fois, elle est même

nécessaire. Face à des gens trop manipulateurs, il peut être important de jouer le même jeu, pour ne pas se laisser "manger".


La manipulation peut donc être éducative, bienveillante ou de la légitime défense.

Mais lorsqu'elle devient un instrument de prise de pouvoir sur l'autre, là, elle n'est plus

tolérable.


Le pervers narcissique utlise la manipulation dans ce sens. Le but est d'avoir une

emprise sur l'autre. L'autre devient son objet, qu'il peut utiliser à sa guise. La différence

avec un tyran, est que le pervers narcissique est beaucoup plus séducteur, il utilise en

général plus la violence verbale que la violence physique.



Il faut bien entendre qu'un pervers narcissique est quelqu'un de malade. Ou plutôt, il

lutte pour ne pas tomber dans une pathologie plus grave, de type grave dépression ou

psychose. Son narcissisme étant défaillant, il doit sans cesse se prouver qu'il est

quelqu'un d'exceptionnel, d'important, d'intelligent, de supérieur, au point d'utiliser

l'autre pour cela. Tout deuil (et aussi le deuil de la toute-puissance infantile), toute

remise en question est impossible. Il ne reconnait aucun tort, car cela risquerait de

l'emmener à réaliser ses failles et incompétences.. son vide... et l'entrainerait dans un

"gouffre" tellement grand qu'il fera tout pour ne pas y tomber. Et l'autre est ainsi

utiliser uniquement pour se revaloriser, pour alimenter son narcissisme, pour faire

écran à ses failles.


Le pervers narcissique n'est pas capable d'empathie, car pour cela il faut pouvoir se

mettre à la place de l'autre, ce qui lui est impossible. Mais il est capable de "mimer"

l'empathie, de s'intéresser à vous, de vous séduire, en gros, de vous apporter sur un

plateau ce que vous attendiez... pour qu'une fois "ferré", vous ne puissiez plus vous

passez de lui. Et sans cesse, dans l'espoir de retrouver ces petits moments illusoires, la

victime fera tout pour excuser, trouver des circonstances atténuantes, accepter

l'inacceptable...